en tete
Désensibilisation

Ne pas confondre la sensibilisation et la désensibilisation

Voilà deux notions que beaucoup de cavaliers confondent, mélangent, pensent maîtriser. Et pour cause : sensibiliser et désensibiliser... c’est une question de stimulus. Mais où est la différence ?

Prenons un exemple : vous voulez mettre un tapis de selle sur votre jeune cheval.

Premier cas : votre cheval bouge au moment où vous voulez déposer le tapis de selle, et vous retirez ce dernier. Le cheval va retenir qu'il faut bouger quand vous vous approchez avec le tapis.
Vous avez donc sensibilisé votre monture ; vous avez arrêté le stimulus quand elle a bougé.

Deuxième cas : votre cheval bouge au moment où vous voulez déposer le tapis de selle, et vous laissez le tapis jusqu'au moment où votre poulain s'arrête. Une fois arrêté, vous retirez le tapis de selle. Votre cheval va retenir qu'il est inutile de bouger quand vous vous approchez avec le tapis.
Vous avez donc désensibilisé votre monture ; vous avez maintenu le stimulus quand elle a bougé et l’avez supprimé quand votre cheval s’est arrêté.

Ici, donc, je désensibilise Seal au tapis de selle.
desensibilisation seal


A juste titre, vous pouvez me poser la question suivante:
Je désensibilise le cheval à la chambrière. Je peux ainsi la faire claquer autour et même au dessus du cheval sans qu'il ne bouge. Ni les mouvements, ni les bruits ne font peur au cheval. Il reste calme, à l'arrêt... attendant patiemment que je termine ce cirque!
Comment faire ensuite pour que notre compagnon respecte le rôle premier de la chambrière, c'est à dire la mise en avant?

Question pertinente...

En fait, c'est là qu'intervient la voix! Cette aide si précieuse et parfois si controversée dans le milieu de l'équitation éthologique.
J'utilise toujours le même mot pour demander au cheval de rester immobile: "Là". A vous de choisir le terme que vous identifierez à l'immobilité. Ainsi, quand je désensibilise un cheval à la chambrière, je lui indique qu'il doit rester à l'arrêt par un "Là" grave.
Au contraire, si je souhaite que mon compagnon se mette en avant avec cette même chambrière, je précède ma demande du mot "Marcher". Je viens donc de sensibiliser le cheval à la chambrière!!!

L'énergie (avec le langage corporel) s'ajoute à la voix. Lors d'une désensibilisation, mon énergie se fait discrète. Tandis que pour une sensibilisation, je forme une boule d'énergie que j'utilise pour mettre en mouvement le cheval.


[Retour aux articles]
autres fonctions
Accueil
Nb de visiteurs:128282
Contact
pied de page
Copyright "Equi-logique" 2017, tous droits réservés. Webmaster: Anne Fontaine